Journées d’étude : Publics, medias et médiations du patrimoine

petit-logo-bibliopat_2Journées d’étude

Publics, medias et médiations du patrimoine,

jeudi 17 et vendredi 18 novembre 2016, au Musée de l’Homme

 

A la demande des adhérents de l’association BiblioPat, le thème des journées d’étude 2016 porte sur la médiation du patrimoine. Celle-ci prend traditionnellement la forme d’expositions temporaires et permanentes, de présentations de documents patrimoniaux, de rencontres érudites, scientifiques et universitaires, de publications, etc.  C’est une médiation de proximité physiquement parlant, qui s’exporte exceptionnellement lors de l’étude de pièces particulièrement bien choisies des collections patrimoniales. La médiation, ce n’est ni de l’événementiel, ni de la médiatisation, c’est un moyen de faire le lien entre les publics et les collections patrimoniales en apportant la connaissance nécessaire à leur compréhension. Pour autant, faut-il exclure ces formes de publicité autour du patrimoine, susceptibles d’attirer vers lui un public plus nombreux ?

Les nouveaux médias présents sur la Toile, réseaux sociaux entre autres mais pas uniquement, ouvrent grand une porte vers de nouvelles possibilités : le champ d’expérimentation paraît infini à ceux qui font preuve d’imagination ; la connaissance et la maîtrise des nouveaux médias aide certainement, ainsi que l’esprit de découverte. Des collections numérisées et la connaissance de ces mêmes collections constituent une base nécessaire à la conquête de ce nouveau monde, avide de contenus.

Si des formes de médiation traditionnelle ont été répliquées sur la Toile et sont devenues exposition virtuelle ou publication électronique, des médiations originales parfois orientées vers des publics inhabituels pour le patrimoine, voient le jour grâce à l’imagination des professionnels motivés par une volonté politique de réappropriation du patrimoine par le public et d’insertion de ce même patrimoine dans la société par la diffusion des connaissances : pour cela, tous les moyens sont permis ! Quelles sont ces nouvelles médiations ? Quels sont ces publics inhabituels ? Quels nouveaux usages du patrimoine émergent ici ou là ?

Entre le service médiation et l’apparition des community managers dans nos institutions culturelles, comment le professionnel en charge des collections patrimoniales se positionne-t-il ? Existe-t-il une médiation interne à l’institution, entre le service en charge du patrimoine et les collègues œuvrant à d’autres tâches ou assurant d’autres missions ?

Ces questions seront étudiées lors de ces journées d’étude 2016, soit comme sujet principal d’une table ronde, soit en filigrane des discussions avec la salle : tout d’abord une conférence posera la problématique du sujet et proposera une définition de la médiation, plus complète et plus précise que celle citée dans cette introduction. Une première table ronde présentera une réflexion autour des publics et les politiques développées en matière de médiation ; une seconde table ronde évoquera des retours d’expériences réalisées dans le domaine de la médiation virtuelle, et enfin, quelques outils et solutions innovants et réutilisables seront présentés.

Un échange entre collègues des archives, des bibliothèques et des musées permettra d’ouvrir la réflexion et le champ d’action de tous sur d’autres pratiques et d’autres regards.

 

Programme complet à consulter sur le site de Bibliopat : http://bibliopat.fr/journees-detude/journees-detude-2016-publics-medias-et-mediations-du-patrimoine


Rémi Jimenes

Ingénieur d'études (Bibliothèques Virtuelles Humanistes)

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *