Expérience de stage PEEN : Observation et participation à la vie d’une maison d’édition

Tôt dans l’année, j’ai choisi de faire une demande spontanée de stage chez Transboréal, maison d’édition et librairie spécialisée dans le voyage, parce que je connaissais déjà leur production en tant que lectrice et que j’appréciais la qualité des récits ainsi que l’identité visuelle de leurs livres.

Devanture de la librairie Transboréal

De multiples missions, aussi bien promotionnelles qu’éditoriales

Transboréal est un endroit parfait pour faire un stage de fin d’études. En effet, l’équipe, composée de trois membres, est désireuse d’apprendre toutes les ficelles du métier au stagiaire, qui aura l’occasion d’effectuer de multiples tâches, aussi bien promotionnelles qu’éditoriales :

  • Lecture de manuscrits, correction, mise en page, recherche iconographique, indexation, rédaction de quatrième de couverture, vérification avant impression sur différents textes.
  • Mise à jour du site Internet (extraits, revue de presse, état d’esprit des auteurs…)
  • Création de  documents promotionnels (page de catalogue, dossier de presse, calicots…)
  • Tâches de gestion (entrée de nouveaux livres dans la base, rédaction de déclaration de dépôt légal, préparation de salon, préparation de bons de commande)
  • Relation avec la clientèle (participation au salon du tourisme de Paris et à Livre Paris 2017, tenue de la librairie le samedi)

Les tâches que j’ai effectuées, nombreuses et diverses entre mars et juin 2017, ont contribué à faire de mon stage une expérience très riche.

Aux Salons du tourisme et du Livre de Paris

L’expérience au salon du tourisme de Paris a été particulièrement intéressante car elle a eu lieu au début de mon stage (12 jours après son commencement). J’ai ainsi été immédiatement au contact des clients – nombreux – et j’ai du faire face aux 6000 titres que la librairie Transboréal propose, en plus de sa production comme maison d’édition. En difficulté au début, j’ai pris un peu plus d’assurance le second jour, puisque je savais où trouver certains titres ou certaines collections. Toutefois l’expérience au salon Livre Paris a été différente puisque le stand faisait 3m linéaires avec seulement la production Transboréal, contre 30m2 au salon du tourisme. J’ai pu tenir pendant environ 1 heure le stand seule sans désagrément, puisque je connaissais mieux la production Transboréal. Bien entendu, Transboréal est plus souvent amené à participer à de plus petit salon et je n’ai finalement eu un aperçu que de deux très grands salons.

Produire un livre : mise en page et corrections

La tâche qui a sans doute été la plus formatrice, est la mise en page de quasiment intégralement deux titres de Transboréal, visant à les faire passer d’un grand format au format poche. Non seulement cela m’a permis d’expérimenter le travail de base d’un éditeur – produire le livre seulement, sans promotion – mais cela m’a aussi montré à quel point ce travail est minutieux et pourquoi l’organisation et la méthode sont deux qualités essentielles en édition.

Mais plus que la mise en page, c’est surtout la correction qui a été une découverte. En effet j’ai effectué des corrections sur plusieurs textes, seule ou à l’aide du logiciel Prolexis et j’ai aimé la rigueur qu’il faut déployer pour trouver des solutions grammaticales et orthographiques.

 

Auparavant très désireuse de quitter la vie étudiante pour affronter et découvrir le monde du travail, mon stage chez Transboréal m’a confortée dans mon envie. Ce stage très riche s’est effectué dans un environnement idéal (petite structure, tuteur et collègues à l’écoute, ambiance conviviale, tâches formatrices et nombreuses) et je recommande Transboréal à quiconque souhaiterait faire un stage de fin d’études en édition.

L'équipe de Transboréal et moi-même

 

Giulia Duponchel – Promotion PEEN 2016-2017


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *