Une expérience de stage PEEN : édition numérique de manuscrits modernes et gestion du projet e-Man à l’ITEM

Bremon_Cecile_photo_identiteJ’ai effectué un stage de trois mois à l’Institut des textes et manuscrits modernes (ITEM) du 2 mars au 1er juin 2015. Il s’agit d’une unité mixte de recherche du CNRS et de l’ENS située dans le 17e arrondissement de Paris. Mon stage était financé par le Labex TransferS de l’ENS. L’ITEM est spécialisé dans la génétique des œuvres littéraires et artistiques : les chercheurs qui y travaillent s’intéressent aux brouillons d’écrivains et aux différentes étapes d’écriture aboutissant à l’édition finale. La mission qui m’a été confiée concernait la création de fonctionnalités et la gestion de projets de la plate-forme e-Man. La plate-forme e-Man est une bibliothèque virtuelle de manuscrits. Celle-ci est gérée par Richard Walter, mon tuteur de stage et responsable de projets numériques à l’ITEM. Au début de mon stage, la plate-forme comportait les manuscrits numérisés des projets « Manuscrits francophones » (dont l’équipe est dirigée par Claire Riffard, ingénieure de recherche CNRS) et « Manuscrits hispaniques » (dont l’équipe est dirigée par Fatiha Idmhand, Maître de conférences à l’université du Littoral Côte d’Opale de Dunkerque). Aujourd’hui, la plate-forme e-Man accueille deux autres projets de l’ITEM : « Flaubert et le pouvoir des images » (FLIM) et « Cartomac : réseaux d’écrivains et fonds d’archives ».

logo_e-man_bandeau

Du côté de l’édition numérique
J’ai participé à la rédaction de plusieurs documents concernant le projet e-Man :

  • un document de présentation du projet, qui est la synthèse de documents existants, rédigés par Richard Walter, Claire Riffard et Fatiha Idmhand ;
  • un guide de saisie des notices bibliographiques dans la plate-forme Omeka, à partir d’un guide de saisie existant dont j’ai amélioré la présentation et contribué à rendre plus pédagogique ;
  • des recommandations en vue d’une prestation informatique afin de tirer profit au maximum des fonctionnalités d’Omeka ;
  • un manuel d’encodage en XML-TEI dans lequel j’ai fait la synthèse des besoins des deux équipes « Manuscrits francophones » et « Manuscrits hispaniques » en termes d’encodage des manuscrits d’écrivains de ces corpus spécifiques, en prenant en compte les contraintes que me présentait le responsable de projet numérique. La réflexion menée dans ce manuel d’encodage nous a permis de nous rendre compte de nos besoins spécifiques en termes de balises d’encodage, notamment en ce qui concerne la critique génétique, et de nous rendre également compte de la nécessité de développer une barre d’outils d’encodage pour faciliter la tâche du chercheur qui souhaite encoder ses transcriptions de manuscrits. Ce manuel fait ainsi un état de l’art en matière d’outils d’encodage et offre une liste détaillée de balises utiles à tous les chercheurs en critique génétique souhaitant encoder les transcriptions des manuscrits qu’ils étudient.

Du côté de la gestion de projet
Le travail de synthèse des points de vue que j’ai effectué au gré des relectures des documents que j’ai produits ou contribué à produire m’a permis de faire l’expérience concrète de la gestion de projet au sein d’une équipe.
Durant mon stage à l’ITEM, j’ai également découvert le métier de responsable de projet numérique. Ce professionnel des humanités numériques est à l’interface entre les besoins de la recherche et les solutions informatiques que l’on peut proposer pour y répondre. J’ai grandement bénéficié des deux journées de formation auxquelles j’ai participé au début de mon stage : la journée d’études sur les manuscrits de Mohammed Dib m’a familiarisée avec le domaine de la critique génétique, et la journée de formation au logiciel Omeka m’a permis de découvrir les possibilités et les limites de ce logiciel de bibliothèque virtuelle. J’ai ainsi pu me rendre compte du défi que représente la réponse informatique aux besoins des chercheurs.
Cette formation à Omeka était organisée par Richard Walter pour les personnels CNRS. La formation aux humanités numériques est, en effet, l’une des missions d’un responsable de projets numériques. Cette mission étant prise très à cœur à l’ITEM, j’ai eu la chance d’assister à divers ateliers aux outils informatiques ainsi qu’à des séminaires techniques lors desquels des professionnels des humanités numériques ont présenté des projets qu’ils ont menés à travers des retours d’expériences. Lors de mon stage, des ateliers de développement web se sont improvisés entre Richard Walter et deux autres responsables de projets numériques : Anne Garcia-Fernandez du Laboratoire d’anthropologie sociale et Agnès Tricoche du Labex TransferS. Lors de ces ateliers, j’ai pu me rendre compte de l’importance de maîtriser au moins les bases du développement web : il est, en effet, indispensable de connaître le PHP et MySQL (où un équivalent) afin de gérer une base de données ou une bibliothèque virtuelle.
Enfin, j’ai activement participé à la communication sur le projet e-Man auprès des membres du projet en rédigeant des actualités sur l’ENT dédié à e-Man. Afin d’améliorer la visibilité du projet, un carnet Hypothèses a été ouvert pour diffuser l’actualité d’e-Man plus largement. J’ai ainsi tout dernièrement déposé pour relecture un article sur le carnet e-Man (https://eman.hypotheses.org/) au sujet de l’édition des transcriptions des manuscrits du projet.

Voici la page d'accueil de la plate-forme e-Man (http://www.eman-archives.org/)

Voici la page d’accueil de la plate-forme e-Man (http://www.eman-archives.org/)

Un approfondissement de mes compétences
Ces trois mois de stage ont été une mise en situation et un approfondissement des compétences acquises lors de la formation du Master Patrimoine écrit et édition numérique : j’ai adapté les connaissances acquises auprès des Bibliothèques virtuelles humanistes en matière d’encodage XML‑TEI et mis en pratique des méthodes de gestion de projet et de travail collaboratif apprises lors de ma formation au CESR.
Ce stage m’a également donné l’occasion d’appliquer des connaissances d’édition internet, notamment en ce qui concerne l’utilisation des CMS (plus particulièrement Omeka à travers la plate‑forme e‑Man, mais aussi WordPress puisque la plate‑forme de carnets scientifiques Hypothèses utilise ce CMS).

Après ce stage
J’effectue actuellement un stage complémentaire aux Presses universitaires François-Rabelais de Tours où je complète mon expérience et où j’ai pu mettre à profit mon expérience acquise dans le domaine des Humanités numériques. J’ai en effet pu profiter de la formation à l’édition électronique organisée en juin dernier par les PUFR et où les Presses de l’université de Rennes, les Presses de l’université de Caen et le Centre pour l’édition électronique ouverte (CLÉO) sont intervenus. J’ai effectué la correction et la mise en page d’un ouvrage collectif en contact avec les auteurs de l’ouvrage. La deuxième partie de mon stage sera consacrée à la mise en ligne de livres électroniques des PUFR sur la plate-forme OpenEdition Books du CLÉO.
Afin de compléter ma formation et afin d’apprendre à gérer une base de données ou une bibliothèque virtuelle, je suis un cours au langage de développement web PHP et aux bases de données MySQL.
J’ai commencé à postuler pour des offres de CDD dans les domaines des Humanités numériques ainsi que dans le domaine de l’édition électronique.

Cécile Brémon

Promotion 2014-2015 du master PEEN

Mise à jour du 16 septembre 2015 : Cécile Brémon a été recrutée sur un poste d’ingénieur d’études (CDD 6 mois renouvelable) au Centre de ressources Jacques-Seebacher, dans le cadre de l’IDEX Humanités Romantiques. Elle sera notamment chargée d’alimenter le « Portail du XIXe siècle« . [C. Boulaire]


Cécile Brémon

Master Patrimoine écrit et édition numérique, CESR, Tours Stage humanités numériques mars-mai 2015

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. 19/07/2017

    […] « Une expérience de stage PEEN : édition numérique de manuscrits modernes et gestion du projet e-Man à l’ITEM » http://renapatri.hypotheses.org/1738 […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *