Tenez-vous un blog littéraire ? Le blog, un petit « + » perso… et pro.

 Je tiens un blog littéraire. Et je m’amuse beaucoup. C’est un moyen de garder un pied dans la littérature jeunesse, l’écriture, et le stock mondial infiniment renouvelé des gifs animés : mes passions. C’est aussi un moyen de garder un orteil dans l’édition numérique, et un œil sur les catalogues des éditeurs jeunesse. Mais surtout : je m’amuse beaucoup. Et c’est important, lorsqu’on travaille (encore plus lorsqu’on cherche un emploi), de conserver un espace de développement de soi, gratuit et sans contrainte.

Mais à force de m’amuser, j’ai constaté avec ravissement que le blog avait un autre avantage : visible de tous, témoin de mon investissement dans le domaine qui m’intéresse, il s’avère aussi… une vitrine professionnelle. En effet, j’ai pu observer lors de ma recherche de stage, puis d’emploi (en édition jeunesse), combien le blog était un « + ». Une amie et camarade de promo PEEN* a fait la même découverte émerveillée : cet espace de jeu est aussi une efficace ligne sur le CV.

La blogosphère n’est plus (seulement) l’espace d’expression adolescent qu’elle a pu être à la grande époque des Skyblogs. Elle est, de plus en plus, regardée avec intérêt, avec sérieux, et parfois même, utilisée à des fins promotionnelles. On voit régulièrement des équipes marketing recourir à des citations de blogs au même titre qu’à des citations de presse : si sur des affiches de films, on lit des tweets, sur des quatrième de couverture, on lit des chroniques de blogs littéraires ou des critiques issues de communautés de lecteurs. Mais oui.

Exemple de promotion

Exemple de 4e de couverture

Le blog littéraire, qui a depuis quelques années déjà acquis sa « légitimité » (ici, des guillemets, car les Skyblogs et Myspace notamment n’en étaient pas moins légitimes pour l’espace intime qu’ils ménageaient à leurs abonnés) grâce à un élargissement de son public d’utilisateurs, et avec le support de quelques fameux exemples (comme le blog de François Bon, ou en jeunesse celui de Clémentine Beauvais), devient une référence normale sinon noble, et parfois incontournable. En outre, L’immensité de l’offre éditoriale ne permettant pas à la presse écrite de chroniquer tous les titres, et l’habitude anglo-saxonne des citations de presse se répandant comme une traînée de poudre, il faut bien prendre les citations critiques là où elles se trouvent. Et elles se trouvent sur les blogs.

Mais de manière plus générale, le blog est un espace de partage, particulièrement propice à l’expression et à l’échange autour des Arts et des Lettres. Et comme ces domaines de passion s’enrichissent d’être stimulés et relayés par de nouvelles voix et de nouvelles idées, (et que c’est, accessoirement, une très sympathique manière de garder le contact avec ses camarades ou de faire connaissance avec ceux des anciennes et nouvelles promotions), le CESR se propose d’accueillir sur le blog Renaissance & Patrimoine la liste des blogs personnels des élèves des masters qui souhaiteraient les partager ici. Cette liste se présentera sous forme de liens faciles d’accès.

Je vous encourage vivement à :

  • Laisser en commentaire (ou envoyer par mail à Cécile Boulaire) le lien de votre blog, si vous en tenez un sur une thématique qui se rattache à la formation (une thématique culturelle, littéraire, informatique, historique, artistique, graphique, bibliophile… etc.) ;
  • …et créer votre propre blog, si le cœur vous en dit !

En attendant, n’hésitez pas à aller jeter un œil aux trois blogs personnels d’étudiantes de la promotion PEEN* 2014-2015 :

  • Anahita Ettehadi : Un simple tabou, critiques de littérature jeunesse, écriture créative, journal personnel ;
  • Audrey Poulat : Lallie au pays des crevettes, écriture de l’imaginaire, une fiction qui progresse de billet en billet ;
  • Julia Robert-Thevenot : Allez vous faire lire, critiques de littérature jeunesse, réflexions, recommandations de lecture.

Julia Robert-Thevenot, diplômée du M2 professionnel  *« Patrimoine Écrit et Édition Numérique », promotion 2015


Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. Je trouve cet article très intéressant. Je pense également que de cette passion peu naître un véritable « plus professionnel », même si le but premier n’est pas là 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *