Une expérience de stage PEEN : création d’une base de données ‘Provenances’ à la Médiathèque Louis Aragon du Mans

Légende : H 4* 3486, Le Mans, Médiathèque Louis Aragon, plat supérieur, ancien possesseur : la Marquise de Vibraye

H 4* 3486, Le Mans, Médiathèque Louis Aragon, plat supérieur, ancien possesseur : la Marquise de Vibraye.

Mon stage de Master PEEN s’est déroulé à la Médiathèque Louis Aragon du Mans au sein du Service ‘Études et Patrimoine’ pendant 3 mois, du 07 mars au 29 mai 2016. Pour réaliser ce stage, j’ai sollicité cette structure culturelle de lecture publique et obtenu après plusieurs échanges et entretiens un axe de travail en rapport avec mes aspirations professionnelles. Elles consistent en la volonté de me spécialiser et de travailler à la fois dans le cadre de la valorisation du patrimoine et de l’édition numérique, et ce dans les métiers du livre et des bibliothèques.

L’objectif fixé de ce stage était la création d’une base de données des provenances d’après les collections d’anciens possesseurs marquées. Une « marque de provenances » est une marque laissée par un ancien possesseur sous la forme d’ex-libris, d’ex-dono, de reliures armoriées, d’annotations marginales, de timbres ou de cachets. Cette expression est générique mais d’autres sont parfois utilisées pour désigner le même type de trace comme « marque de possession » ou « marque d’origine ». Les missions qui m’ont été confiées étaient les suivantes : effectuer des recherches biographiques et bibliographiques sur d’anciens possesseurs préalablement sélectionnés par l’équipe Patrimoine afin d’établir des notices d’autorité et des fiches possesseurs, identifier et décrire les marques de provenances, numériser celles-ci, et concevoir la base de données « provenances ».

La Médiathèque Louis Aragon du Mans ne possède pas encore de bibliothèque numérique mais cette idée est en projet. La création d’une base de données « provenances » pour cette médiathèque est la première étape vers la mise en place d’une bibliothèque numérique. Cette base de données a été pensée pour valoriser à la fois les anciens possesseurs d’ouvrages, présenter leur bibliothèque conservée dans les fonds anciens ainsi que l’important travail de l’équipe ‘Études et Patrimoine’. En effet, cette médiathèque est détentrice d’importants fonds anciens et rares portant des marques d’anciens possesseurs. Ces fonds sont issus en majorité des confiscations révolutionnaires (1789) et de dons. Dans ce contexte, la médiathèque souhaitait mettre en place un outil de travail, de recherche et de valorisation du patrimoine pour les différents publics (chercheur, amateurs, public en situation de handicap, public empêché, etc.).

Dans un premier temps, j’ai réalisé un travail de prospection autour des différentes bases de données existantes traitant des provenances afin de les étudier, de comprendre leurs spécificités et les démarches menant à leur élaboration. À la suite de ce travail, j’ai étudié les différentes options de création de base de données. Deux options se sont imposées : soit le développement de la base de données provenances sous la plate-forme de développement Web Wampserver (Window) afin de mettre en place une base de données MySQL, soit l’exploitation de la base de données provenances grâce au logiciel libre Omeka spécialisé dans la gestion des bibliothèques numériques. La première proposition a été retenue car elle correspondait mieux aux attentes du projet. Puis, j’ai commencé à réaliser des modélisations de bases de données et de tables, de pages de sites, de schémas séquentiels de ces pages.

En parallèle de cette mission, j’ai réalisé des recherches biographiques et bibliographiques sur d’anciens possesseurs tout en manipulant les ouvrages issus de leur bibliothèque. À l’issue de ses recherches, j’ai catalogué ces ouvrages et constitué des fiches d’autorité et des fiches possesseur. La constitution de ces fiches possesseur avaient pour dessein la réunion d’informations venant enrichir la future base de données provenances. Après avoir identifié et décrit les marques de provenances, j’ai sélectionné un nombre précis d’ouvrages à numériser afin de réaliser les clichés photographiques des marques de provenance les plus représentatives et les mieux conservées pour chaque possesseur. Il existe différents types de marques de provenance (manuscrits, imprimés, etc.) et parfois même diverses pour un unique possesseur. Ces éléments sont source de réflexion et d’étude. Ils peuvent par exemple indiquer une évolution dans la vie d’un ancien possesseur (par exemple : un changement de statut). Ils permettent également de retracer l’histoire et la provenance d’un livre depuis son édition jusqu’à sa conservation au sein de la Médiathèque Louis Aragon du Mans.

Durant ce stage, j’ai bien été accueillie au sein de l’équipe ‘Études et Patrimoine’ où j’ai pu nouer des contacts professionnels. J’ai acquis de nombreuses compétences telles que :

  • la connaissance des ressources bibliographiques relatives aux provenances ;
  • des compétences paléographiques ;
  • la connaissance de l’histoire des collections de la Médiathèque Louis Aragon du Mans ;
  • la maîtrise de la recherche archivistique ;
  • la conduite de projet ;
  • la connaissance des techniques et procédures de numérisation ;
  • des compétences en indexation et en catalogage (UNIMARC) ;
  • et la connaissance des recommandations et normes internationales pour le catalogage des autorités (BnF, VIAF, IdRef).

Il s’agit de connaissances et de compétences indispensables pour travailler en bibliothèque au sein d’un service patrimonial. Cependant, je n’ai pas pu mettre en pratique ma connaissance du langage MySQL et du PHP, ni réaliser la base de données provenances car mon stage arrivait à sa fin. J’aurais aimé finaliser ce projet exigeant et ambitieux néanmoins le développement de la base et son enrichissement seront poursuivis par l’équipe ‘Études et Patrimoine’ de la médiathèque.

Ce stage ayant pour objectif la valorisation d’ouvrages anciens et du patrimoine manceau à travers l’élaboration d’une base de données des provenances, constitue une démarche novatrice et une expérience très enrichissante pour moi. J’ai apprécié le fait de travailler au sein du service ‘Études et Patrimoine’. Cette expérience m’a permis de confirmer mon intérêt pour le patrimoine écrit et les missions de bibliothéconomie dans le cadre des métiers du livres et de la valorisation de l’édition numérique. Elle m’orientera dans ma future recherche d’emploi.


Mon curriculum vitae est disponible sur : http://fionalefrere.wordpress.com


 


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *