Une expérience de stage PEEN : création d’une exposition virtuelle à la médiathèque Pierre-Moinot de Niort

Du 15 mars au 16 juillet 2016, j’ai effectué mon stage au sein de la médiathèque Pierre-Moinot de Niort avec pour missions de créer une exposition virtuelle et de travailler sur les fonds patrimoniaux.

Un projet de valorisation du patrimoine dans le cadre de la célébration du quatrième centenaire des Tragiques d’Agrippa d’Aubigné

Première édition clandestine des Tragiques d'Agrippa d'Aubigné, 1616

Première édition clandestine des Tragiques d’Agrippa d’Aubigné, 1616

En 2016, la ville de Niort célèbre le quatrième centenaire des Tragiques d’Agrippa d’Aubigné. Ce dernier est un personnage historique important pour la région : la médiathèque dispose d’un fonds « albinéen » et abrite le siège de l’Association des Amis d’Agrippa d’Aubigné.  Né en 1552 dans la région niortaise, Agrippa d’Aubigné, compagnon d’Henri IV, poète et homme de guerre, prend les armes pour défendre la cause protestante. Ses œuvres sont le reflet de son combat, combat de toute une vie puisqu’il est contraint à l’exil et finit ses jours à Genève. Ses Tragiques dressent le portrait d’un royaume de France divisé par les conflits religieux.

Maison de Ville de Niort à l'époque d'Agrippa d'Aubigné-aquarelle du fonds Galteaux

Maison de Ville de Niort à l’époque d’Agrippa d’Aubigné-aquarelle du fonds Galteaux

Pour célébrer le quatrième centenaire des Tragiques, la médiathèque, l’Association des Amis d’Agrippa d’Aubigné et la ville se sont associées afin de proposer un ensemble de colloques, d’expositions et d’activités autour de la ville de Niort, des poètes et auteurs poitevins à l’époque des guerres de religion. La médiathèque monte une exposition autour des ouvrages qu’elle conserve et qui ont été écrits par des auteurs de la région niortaise : Agrippa d’Aubigné, Jacques Yver, Scévole de Sainte-Marthe ou encore Nicolas Rapin. Le responsable du service patrimonial souhaitait que l’événement possède un volet numérique. C’est donc pour accomplir cette mission que j’ai été recrutée par la médiathèque. Il fallait soumettre aux responsables des idées pour le volet numérique de l’exposition. Trois propositions ont été retenues : la création d’une galerie de personnages, composée de courtes biographies sur les principaux auteurs niortais de la région à l’époque d’Agrippa d’Aubigné, une carte mettant en lien des lieux précis dans Niort et sa région avec des textes d’Agrippa d’Aubigné et pour finir, le « cœur de l’exposition », une frise chronologique rappelant les grandes dates littéraires et historiques ainsi que les événements de la vie d’Agrippa d’Aubigné.

Cette mission, très intéressante, a demandé, en amont, un important travail de recherches et de prise de notes ainsi que la comparaison des outils numériques adaptés à mon projet. Finalement mon choix s’est tourné vers des logiciels et des sites open source. J’ai donc utilisé Google map pour créer la carte et Timeline JS pour la frise chronologique. L’exposition virtuelle était prioritaire sur mes autres missions de stage. Elle a nécessité beaucoup de travail pour constituer un fonds scientifique accessible au grand public, clair et agréablement présenté.

La médiathèque Pierre-Moinot se modernise. Il était très intéressant de faire mon stage à ce moment précis car j’ai pu assister à des réunions et des débats sur le rôle et les missions des bibliothèques aujourd’hui. L’ensemble des travaux doit permettre au bâtiment de devenir ce « lieu de convivialité ouvert à tous » en aménageant des espaces de lecture, des espaces de travail ou encore en développant les espaces numériques. À cette fin, l’ensemble du personnel a œuvré à l’élaboration d’une charte des collections pour définir la politique d’acquisition et celle de conservation. Cette tâche peut être compliquée car la bibliothèque joue un double rôle : elle possède à la fois une mission de service public et une mission de conservation. Suivant la formation des bibliothécaires, l’une ou l’autre de ces missions est mise en avant.

Mon travail, dans ce contexte, a consisté à effectuer le récolement d’une partie du fonds ancien. Il fallait vérifier que le catalogue informatisé suite à la rétroconversion était conforme au fonds physique. En effet, j’ai constaté plusieurs erreurs informatiques qui seront corrigées par le service patrimonial après mon départ.

Une expérience positive et enrichissante

Ce stage de quatre mois m’a permis, dans un premier temps, de mettre en pratique les connaissances acquises lors de ma formation. Ainsi j’ai « puisé » dans l’ensemble des cours du premier et du second semestre pour travailler à un projet de valorisation du patrimoine.

J’ai aussi apprécié d’être présente au sein de l’équipe au moment où le personnel travaillait à la réhabilitation du bâtiment. Cela m’a encouragé à réfléchir aux rôles des bibliothèques dans les villes et les villages (la médiathèque Pierre-Moinot est à la tête du réseau des bibliothèques de la Communauté d’Agglomération du Niortais) et à l’avenir des métiers au sein des bibliothèques.

Alexandra Buron – Promotion PEEN 2015-2016

 

 

 

 


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.