Une expérience de stage PEEN : la reliure à L’IRHT

Dans le cadre du Master PEEN, j’ai effectué mon stage de fin d’études au sein de l’Institut de Recherche et Histoire des textes (IRHT) et plus précisément au service Images du pôle numérique, sous la direction de Gilles Kagan.

grolier

“Reliure Groslier” 1554 (Source : IRHT)

Ce laboratoire du CNRS souhaitait diffuser et valoriser les reliures de manuscrits qui avaient été photographiés lors de précédentes campagnes photographiques. Pendant trois mois j’ai donc traité ces prises de vues afin qu’elles soient accessibles depuis la bibliothèque virtuelle des manuscrits médiévaux (BVMM) de l’IRHT. J’ai amélioré leur rendu sur Photoshop lorsque cela était nécessaire et j’ai converti leur format JPEG vers le format JPEG 2000, ce dernier étant le standard choisi par l’IRHT pour l’importation des images. Dans le même temps, je me suis occupé des fichiers d’inventaires, j’ai identifié tous les sujets photographiés, associé correctement les différentes cotes avec les numéros de vues etc. Cette étape m’a fait découvrir tout le vocabulaire codicologique qui me manquait. Enfin, il restait l’importation dont le protocole m’a été enseigné par l’équipe du service Images.

Le travail de diffusion s’est poursuivit dans d’autres bases de données telles que Bibale qui concerne l’histoire de la transmission des manuscrits et des textes ou celle d’Arviva (Art de la Renaissance en Val de Loire : Inventaire, Valorisation et Analyse), un projet porté par le CESR de Tours qui a pour ambition de constituer un inventaire des cercles de la production artistique dans le Val de Loire à la Renaissance. J’ai enrichi ces deux bases en créant quelques notices sur les reliures déjà importées dans la BVMM et des liens entre ces différentes bases.

Enfin, un travail de valorisation m’a été confié. J’ai créé une page internet pour laquelle j’ai développé le code HTML et les CSS. Celle-ci avait pour objectif d’expliquer, à un large public, l’intérêt de l’étude de la reliure. J’ai été totalement libre dans les choix graphiques ainsi que dans le contenu pour lequel j’ai dû faire des recherches. Mon travail a toutefois été contrôlé par un chercheur avant d’être mis en ligne. La création de cette page a amélioré mes connaissances en histoire du livre mais m’a également permis de perfectionner mes connaissances en édition internet.

Capture d’écran 2016-07-06 à 10.13.36

Aspect page internet “Reliures et marques de possesseurs”

Ce stage m’aura ainsi permis d’améliorer les compétences acquises en matière d’édition internet, de traitement d’images, d’histoire du livre ou de rédaction de contenus éditoriaux mais aussi d’en acquérir de nouvelles comme la codicologie.

Au sein du pôle numérique, la collaboration est très importante entre les différents services. Tous ont été prêt à m’aider lorsqu’une difficulté survenait et les nombreuses réunions permettaient de connaître l’avancé du travail de chacun. Mon tuteur a également toujours été là pour me conseiller et m’épauler. Enfin j’ai rencontré quelques chercheurs à l’IRHT de Paris à qui j’ai pu expliquer la mission qui m’était confiée. Je me suis donc parfaitement sentie intégrée au sein de l’IRHT.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search